Lyx et Zotero : retour d’expérience

innovation-300x199Après quelques mois d’utilisation, je viens de m’apercevoir d’un petit problème dans mon raisonnement précédent (pour mémoire, cf. ce billet).
Pour résumé, afin de palier à l’impossibilité pour le logiciel de bibliographie intégré de générer mes notices au format de mon choix, j’utilise Zotero pour classer ma bibliographie.

Je m’étais dit qu’afin d’éviter de passer mon temps à traquer toutes mes références biblio dans le corps du texte, autant les déposer dans un dossier Zotero prévu à cet effet dès que je les utilise. Ce qui a donné l’agencement suivant :

ibl

 

Tout allait pour le mieux quand je me suis rappelé d’un petit détail : lorsque l’on exporte de Zotero vers le presse-papiers, toute la mise en page saute… Oups, saperlipopette ! Ce qui signifierait que je devrais modifier toutes les références de mes 60 pages de bibliographie à la main à la fin de la rédaction…? Hum… je ne crois pas !

Donc, afin de l’éviter, la solution la plus simple consiste à ouvrir un nouveau fichier lyx afin d’y verser sa bibliographie au fur et à mesure de sa rédaction, dès qu’une référence est utilisée. Ça n’a l’air de rien comme ça, mais je vous laisse imaginer le désastre si on se rend compte du problème à quelques jours du bouclage du manuscrit…

Pour votre curiosité, voici ce que donne une importation massive de notices de Zotero > Lyx (cliquez pour agrandir) :

zotero ex

 

Mon nouveau fichier conserve la mise en page du précédent, seule l’indentation change pour respecter les règles bibliographiques. En espérant que vous ne vous ferez pas piéger !


Sébastien Poublanc

Docteur en histoire moderne au sein du laboratoire Framespa de Toulouse sur Compter les arbres. Une histoire des forêts méridionales à l'époque moderne (sous la direction de Sylvie Mouysset et de Jérôme Buridant). Ingénieur de recherche contractuel humanités numériques au labex Structuration des Mondes Sociaux. Rédacteur en chef adjoint du magazine Mondes Sociaux Blogue sur http://dighistory.hypotheses.org/ Tweet sous le pseudonyme d'@HistorieNumeriq/

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *